Unité Pastorale Notre-Dame de la Haute-Lesse

Archives

Edito du mois de décembre 2022
Bien chères sœurs et chers frères,

Et revoilà le temps de l’Avent !
L’accueillerions-nous avec un air de déjà-vu et de déjà-vécu ? L’envisagerions-nous comme un providentiel temps liturgique qui s’offre à nous avec une grâce toujours unique et renouvelée dont il est porteur ? Enfin, saurions-nous entendre la voix de Jean le Baptiste qui nous invite à entrer dans le cercle vertueux de sagesse, d’amour et de paix qui nous disposera à accueillir l’enfant-Jésus, Dieu avec nous ? Voici autant de dynamiques que nous suggère ce temps de grâce et bénédiction. Avec le temps de l’Avent, nous entrons dans un air bon-enfant, éminemment étoilé et festif où nous rivaliserons d’actes de générosité, d’attentions marquées, de restauration de la vie familiale, de relations interpersonnelles constructives autour de merveilleux repas et de cadeaux chaleureusement échangés dans le seul désir de rendre l’autre heureux par ce temps hivernal. A l’instar des premiers adorateurs de l’enfant-Jésus, que sont les bergers en compagnie de leurs bétails sous les yeux de la Bienheureuse Vierge Marie et de Joseph son époux, munissons nous de la prière et rendons hommage au Fils de Dieu qui vient à nouveau se proposer à nous pour notre bien.
La perspective est donc merveilleuse qui va mobiliser nos énergies pour faire de la noël 2022, précédée de quatre dimanches de préparations spirituelles, un réel moment de joie partagée entre amis, en famille et en communauté. Notre unité pastorale tient là une occasion pour renforcer ses liens internes et partager avec tous la joie de vivre. Plusieurs activités nous ont ÉDITO déjà réunis dans ce sens, comme l’heureuse mémoire de nos vaillants combattants de la grande guerre à Ochamps (11 novembre) et la fête de l’unité pastorale à Anloy lors de la fête du Christ-Roi et de la sainte Cécile, patronne des chorales (20 novembre). C’est le lieu de remercier les autorités communales, l’ensemble des bonnes volontés et particulièrement nos enfants qui se sont investis à ces rendez-vous.
Nous mettrons donc beaucoup d’ardeurs à manifester notre proximité aux habitants du Home à Villance (22 décembre à 15h) et à participer aux activités qui rythmeront les festivités de la noël comme le concert de chant à Villance (le 24 décembre) ainsi que les différentes célébrations de la Noël aux heures et lieux indiqués dans le programme des messes (Samedi 24 et dimanche 25 décembre). Que ces moments de réjouissances (Noël et la Saint Sylvestre) soient des terreaux fertiles pour faire de toutes les rencontres qui essaimeront, au cours des semaines de la dernière ligne droite de cette année 2022, des occasions franches d’amitié, d’enrichissement mutuel et d’expériences chrétiennes épanouissantes. Et lorsque s’éveillera la nouvelle année 2023, par la grâce de Dieu, les perspectives de vie soient heureuses, fructueuses et saintes pour tous et pour chacun.
Joyeux Noël 2022 et Fructueuse Année 2023 à toutes et à tous !!!

Vos Frères,
Abbé Pacifique et Abbé Jean

Edito du mois de novembre 2022

Bien-aimés dans le Seigneur,

Un grand merci à toute l'Unité Pastorale, aux autorités diocésaine et communale, pour leurs présences, dons et contributions multiformes en signe de gratitude à l'endroit de l'Abbé Guy Nkayilila et bienvenue à l'équipe pastorale remaniée.
La mission pastorale suit son cours. Et nous disons, d'ores et déjà, merci aux catéchistes, aux parents et enfants pour le début effectif du Caté malgré de réelles difficultés qui nous interpellent tous. A ce sujet, nous remercions les autorités communales pour leur sollicitude.
Ce mois de novembre, très riche en couleurs, nous donne l'occasion de nous souvenir de tous ceux qui nous ont quittés: d'abord tous les saints (1er novembre), nos modèles sur le chemin de la compassion, de la paix, de la justice, du pardon, de la tolérance, du respect, de l'acceptation de l'autre, ensuite nos fidèles défunts qui restent présents dans nos coeurs, autant que dans nos prières (2 novembre).
Dans cet élan de la mémoire à ceux qui nous sont chers, s'inscrivent enfin et tout naturellement ceux qui ont donné leur vie pour la liberté et la paix, ces vaillants combattants de la 1ère guerre mondiale (11 novembre à Ochamps).
Le 20 novembre dans une messe unique en Unité Pastorale à Anloy, nous célébrerons en même temps la royauté du Christ (Christ-Roi de l'univers), et avec nos chorales qui chanteront ensemble, la fête de sainte Cécile, patronne des chorales et des musiciens.
Ce mois de novembre nous ouvre déjà sur le temps de l'Avent, le temps de l'attente joyeuse du Christ, qui est venu, qui vient, et qui viendra.
Le Christ, Roi de l'univers est le signe visible de l'espérance chrétienne dans un avenir invisible et pourtant certain dans lequel sint entrés ceux qui nous ont quittés.
D'un même pas, marchons ensemble avec les saints et disposons nos coeurs à accueillir le temps de l'Avent comme opportunités de vie, de fraternité et d'amour dans le Christ.


Abbé Pacifique
Abbé Jean

Edito du mois d'octobre 2022

IL EST TEMPS DE NOUS DIRE FRATERNELLEMENT AUREVOIR

Chers frères et sœurs dans le Seigneur,
Comment rendrai-je grâce au Seigneur pour tous les biens qu’il m’a fait ?
J’élèverai la coupe du salut et j’invoquerai le nom du Seigneur, dit le psalmiste dans la Bible.
Oui, plus de 10 ans sont passés que j’ai vécu, grâce à vous et parmi vous, ma vie sacerdotale et pastorale. Oui, une très belle expérience que je viens de vivre. Un grand merci à vous tous.

J’avoue que je n’ai pas vu le temps passer. Les années se sont écoulées en un clin d’œil. J’espérais que cela arrive un peu plus tard, disons dans 3 ou 4 ans au moins après la fondation à peine moins d’un an de notre unité pastorale Notre Dame de la Haute Lesse, mais la Providence Divine en a décidé autrement.
Souvent je me suis demandé que dirai-je quand viendra le temps de partir. Et aujourd’hui j’avoue que les mots me manquent, qu’ils ne me paraissent pas assez forts pour exprimer tout ce que j’ai dans le cœur et ma profonde gratitude.
Je rends grâce au Seigneur pour vous tous. En acceptant il y a plus de 10 ans la charge de prêtre dans le secteur pastoral de Libin, j’étais loin d’imaginer les belles paroisses et des braves chrétiens que j’allais découvrir. Merci pour tout ce que vous m’avez apporté. Je comprends maintenant un peu mieux ce que disait le Seigneur en assurant que « nul n’aura quitté, à cause de Lui et de l’Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple ».
Effectivement, beaucoup ont pris soin de moi comme de leur propre fils. J’ai trouvé de vrais amis qui ont une grande place dans mon cœur. Quant aux enfants, croyez-moi, il n’y a pas de travail plus gratifiant que celui auprès des petits. Catéchistes, animateurs, n’oubliez jamais que vous recevrez toujours beaucoup plus que ce que vous donnez. C’est une grâce que le Seigneur vous fait. Pour ma part je voudrais remercier tout le monde. Et servez le Seigneur toujours fidèlement.
Je remercie le Diocèse de Namur qui m’a accueilli à travers son excellence Mgr l’Evêque Pierre Warin et son prédécesseur Mgr Remy van Cottem. Merci au clergé du diocèse de Namur pour le presbyterium vécu ensemble toutes ces années pastorales.
Merci au Doyen de Saint Hubert, Mr le Chanoine Philippe Goosse pour l’accueil chaleureux et le ministère pastoral partagé ensemble en doyenné avec tous les autres confrères prêtres : Abbé Guy Pacifique, A. Semplice, A. Modeste, A. Dieudonné et A. Jean Baya qui vient de rejoindre notre Unité pastorale.
C’est une occasion aussi pour moi de manifester ma gratitude envers tous les paroissiens, sans exception, et en particulier nos proches collaborateurs, au niveau des différents services pastoraux : l’équipe pastorale, les catéchistes, les fabriciens d’Eglise, les organistes et chorales, les enfants du caté et leurs parents, les sacristains et membres du conseil pastoral et des affaires économiques ...
Chers frères et sœurs.
La vie chrétienne est un chemin. Vivre à la suite de Jésus, c’est croire qu’il est en nous source de vie, d’amour, de bonté et de solidarité ; c’est croire qu’il est, comme une nourriture, celui qui nous fait vivre.
J’ai beaucoup appris ; avec vous, j’ai pu assumer et réaliser beaucoup de bonnes choses ; avec vous, j’ai pu tenir bien et fort dans les mauvais comme dans le beau temps ; avec vous, je pense humblement que je suis devenu plus prêtre dans ma vie sacerdotale. Avec vous, j’ai appris à aimer beaucoup plus ma vocation et à la vivre dans la dignité de configuration avec le Christ en prenant soin de la portion du peuple de Dieu qui m’a été confiée dans notre unité pastorale.

 Martin Luther disait : "Si l'on m'apprenait que la fin du monde est pour demain, je planterais quand même un pommier". Depuis que je suis arrivé ici il y a plus de 10 ans, tout en sachant que je partirai un jour, j'ai moi aussi planté des arbres. Peut-être même qu'un jour, ils donneront du fruit. Planter un arbre, c'est déjà tout un symbole d'espérance surtout que je ne les ai pas plantés tout seul ! Encore un autre symbole ! Oui j'ai été heureux de planter dans ces paroisses et j'en rends grâce à Dieu. D'ailleurs l'évêque nous envoie pour ça : planter la foi en l'Evangile, cette bonne nouvelle qui peut rendre heureux toute une vie et au-delà ! Je suis bien conscient que d'autres avaient planté avant moi et j'en ai récolté les fruits. Mais j'ai planté aussi et avec d'autres : que de baptêmes d'enfants, de jeunes et d'adultes, de communions, de confessions, de mariages, de préparations des confirmations, et d'onctions des malades aussi. Et je ne parle pas des obsèques… Tout cela n'a été possible qu'avec votre participation et franche collaboration et je vous en remercie… Je remercie notre équipe pastorale qui a été pour moi un véritable soutien et véritable actrice de la pastorale paroissiale. On ne plante pas tout seul et on plante pour les autres. J'ai essayé aussi de planter le visage d'une Eglise accueillante et ouverte, proche et écoutante. Au fait, l'Eglise, c'est un moyen de planter l'Évangile à temps et à contre temps, ici et ailleurs. Cette symbolique de la plante me fait penser à l'Esprit Saint qui donne les bons fruits dont parle la lettre aux Galates (au chapitre 5) : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi. J'y ajoute l'humilité.
Evidemment quand on plante, il y a aussi des risques. Est-ce que l'arbre va pousser bien droit ? Est-ce qu'il aura assez d'eau ? Est-ce qu'il va résister au vent et aux maladies ? Quand un curé plante l'Évangile, il prend aussi des risques dus à sa misère humaine, à ses limites, à ses péchés. On n'est pas toujours compris et on ne comprend pas toujours. On le voudrait parfait et il ne l'est pas. Je demande pardon à ceux que j'ai pu ainsi blesser ou à qui j'ai pu donner un contre témoignage. Je sais que mon approche pastorale a pu en agacer plus d’un. Pardon si je vous ai fait de la peine. Jamais cela n’a été volontaire. Mettez tout cela sur le compte de mes défauts et priez pour que le Seigneur m’aide à les corriger. J’ai essayé, comme prêtre, d'œuvrer à la communion entre nous et à la mission pour tous. Ensemble, nous n'avons pas fini de planter, ici et ailleurs !
C’est dans la confiance que nous avons continué d’avancer, voulant vous servir au nom du Seigneur, restant à votre écoute, agissant pour le bien de la communauté. Merci pour tout et je n’oublie pas de remercier ceux qui ne sont plus là, mais qui sont présents dans ma prière…
Vous allez continuer maintenant avec l’abbé Guy Pacifique qui devient administrateur de notre unité pastorale, que je félicite et que j’aiderai lorsqu’il me le demandera, mais de loin, pour ne pas empêcher son ministère et avec l’abbé Jean Baya.
Soyez gentils comme toujours avec vos prêtres. Souvenez-vous : nous ne sommes que les serviteurs de Dieu, tous de passage. C’est à Dieu et Dieu seul qu’il faut s’attacher. Lui, et lui seul qu’il faut servir.
Avec l’abbé Guy Pacifique, vous allez emprunter des voies nouvelles et moi je continuerai de vous soutenir dans la prière. C’est cela l’Eglise ! Nous ne sommes propriétaires de rien ; nous sommes des serviteurs, dans la fidélité à notre évêque, qui, une fois le devoir accompli, doivent remercier le Seigneur, car c’est lui qui fait tout. Restez donc fidèles au Seigneur, à votre unité pastorale. Prenez soin de la liturgie et travaillez sans ménager votre peine dans la pastorale, spécialement auprès des enfants et des jeunes et de nos ainés. Priez beaucoup pour vos prêtres. Ils en ont toujours un grand besoin. Priez aussi pour moi : ce sera le plus grand cadeau que vous me ferez.
Aux autorités communales, je vous suis très reconnaissant pour ces 10 ans de relations franches et cordiales. J’ai toujours pensé que les aventures de Don Camillo et Pepone sont bonnes pour le cinéma, pas pour la vie réelle. S’il vous plait, témoignez la même cordialité à mon successeur. Une bonne entente est toujours l’annonce d’un travail fructueux, c’est aussi une vraie bénédiction pour la vie de nos paroisses et de nos communes.
Que Dieu nous donne donc la grâce de continuer, chacun là où il est, ce ministère de communion et de mission pour sa plus grande gloire .

Au revoir

A.Guy Nkayilila

Edito du mois de septembre 2022

Rentrée pastorale, rentrée catéchétique, rentrée scolaire et quelques changements qui nous attendent :

 - Mgr l’évêque a accepté la "démission" [suite à un appel à de nouvelles responsabilités ailleurs] de l’abbé Guy (prêtre du diocèse de Kenge ‘RDC’) comme administrateur des paroisses de notre Unité pastorale. Il est rappelé par son évêque et nommé recteur de l’Université d’Etat de Kenge.

- M. l’abbé Guy Pacifique est nommé administrateur de notre Unité pastorale.

- M. l‘abbé Jean Baya est nommé vicaire des paroisses de notre Unité pastorale.

C’est pourquoi une messe d’action de grâce aura lieu le dimanche 2 octobre 2022 à 10h30 en Unité pastorale pour célébrer le départ de l’abbé Guy et les nominations de l’abbé Pacifique et de l’abbé Jean. Les chorales pourront se réunir pour solenniser cet office.

Répétitions prévues en l'église de Libin à 20h00 le 12/09, le 26/09 et le 2/10 une heure avant la messe. Merci d’en parler entre vous et de participer nombreux à ces évènements.

Les offices seront réduits pendant ce mois de septembre en raison de l’absence de M. l’abbé Guy Pacifique.  

admin